Si la Chine est le leader mondial de la production photovoltaïque devant les USA, la France se classe en 8e position avec une puissance cumulée de 8 gigawatts en 2017. La baisse du prix des modules devrait faire émerger de nouveaux projets.

« Aujourd’hui, nous pouvons dire que le photovoltaïque a démontré ses capacités à produire de l’énergie aux 4 coins de la planète », commente Mickaël Feuildet, gérant de Belenn Ingénierie, lors de l’assemblée générale de l’Apepha (Agriculteurs producteurs d’électricité photovoltaïque associés). En 2017, au niveau mondial, une puissance photovoltaïque supplémentaire de 100 GW (gigawatt) est entrée en production. « La même année au niveau mondial, on constate un ajout de capacité de puissance en production d’énergie de l’ordre de 270 GW, dont 37 % pour le photovoltaïque et 19 % pour l’éolien. Le nucléaire représente autour de 5 %. » Les tendances du marché sur 5 ans s’orientent vers une croissance annuelle du photovoltaïque de l’ordre de + 33 %. Les perspectives pour 2030 sont estimées à une puissance cumulée installée de 2 000 GW.

69 % des modules fabriqués en Chine

Le plus gros développement du photovoltaïque se fait en Chine, cela représente 32 % de la puissance cumulée pour l’année 2017. Les USA arrivent en 2e position avec 19 % de la puissance cumulée. « La France est en 8ème position de ce classement avec une puissance cumulée de l’ordre de 8 GW. » La Chine est le principal intervenant au niveau de la fabrication de modules et de cellules photovoltaïques. « 66 % des cellules et 69 % des modules photovoltaïques sont fabriqués. L’Europe ne représente que 2 % du marché mondial de cellules et 4 % des modules photovoltaïques. En termes de qualité, on trouve de tout venant de Chine : du très bon comme du moins bon », analyse Mickaël Feuildet.

Forte baisse du prix des panneaux

Le marché photovoltaïque est sectorisé par 4 types de modules : les hauts rendements, les hautes finitions (couleur noire), les standards et les low -cost. « Au cours des 12 derniers mois, l’ensemble des prix des modules a diminué de l’ordre de 40 %. » En ce moment, les prix affichés varient entre 0,23 € HT/Wc pour des modules d’entrée de gamme et 0,37 € HT/Wc pour du haut de gamme. Ces prix sont basés sur le marché européen et pour un volume d’achat important de plusieurs mégawatts-crête. « Une stabilisation du prix des modules serait une bonne chose. Si les prix continuent de baisser à ce rythme-là ces prochaines années, nous risquons d’avoir des soucis de qualité avec des modules qui ne tiendront pas 20 ans », s’inquiète Mickaël Feuildet.

Source