Elle est implantée à Braize, au nord de l’Allier, à la limite avec le Cher. 31 hectares remplis de 109.000 m² de panneaux photovoltaïques. Elle a été inaugurée vendredi dernier.

Cette plus grande centrale d’Auvergne – Rhône-Alpes a été raccordée au réseau électrique en juillet, avec un peu de chance puisque depuis deux mois et demi, l’ensoleillement a été très important. L’aboutissement d’un projet vieux de cinq ans. Il a fallu vérifier les moyennes d’ensoleillement au nord de l’Auvergne, respecter les nombreuses procédures avant de poser 150.000 panneaux photovoltaïques.

Cette centrale doit permettre de produire 18 mégawatt d’électricité par an, de quoi alimenter 10.000 foyers. Un investissement de 16 millions d’€uros qui devrait être amorti sur 30 ans, la durée de vie espérée des panneaux photovoltaïques. L’électricité est vendue à EDF au tarif variant entre 7,5 et 7,9 €uros par kilowatt heure.

Des panneaux et des moutons

Cette centrale est aussi une bonne affaire aussi pour les collectivités locales, puisqu’elle doit rapporter 67.000 €uros par an à la communauté de communes du Pays de Tronçais et autant au conseil départemental de l’Allier.

Et puis effet induit, cette centrale a permis le retour d’un élevage de moutons à Braize. L’agriculteur voisin avait abandonné son élevage pour se consacrer uniquement à son cheptel de Salers. Il a repris quelques moutons, qui vont désormais pouvoir se nourrir de toute l’herbe qui pousse sous les panneaux photovoltaïques.

Source – FranceBleu